;
  • L'arthrose est la forme d'arthrite la plus courante. Bien qu'on attribue souvent au vieillissement les symptômes qui y sont associés, la douleur chronique et l'incapacité qui en découlent peuvent empêcher les personnes atteintes de mener une vie pleinement active.

  • On ne connaît pas encore la cause exacte de l'arthrose. On a d'abord pensé que l'usure des os et des articulations associée à une vie active était la principale cause d'arthrose.

  • De nombreux facteurs influent sur le risque d'arthrose. Certains facteurs sont indépendants de la volonté, comme les antécédents familiaux et l'âge. Nous ne pouvons pas non plus modifier la manière dont notre organisme fabrique et détruit nos os. Par contre, si on subit une blessure à une articulation ou encore, si on a sollicité de façon excessive et répétée une articulation sur une longue période, le risque d'arthrose est accru.

  • Contrairement à la polyarthrite rhumatoïde, qui touche les articulations des deux côtés du corps de manière égale, l'arthrose ne suit pas une symétrie : les symptômes dépendent des articulations affectées.

  • La douleur est la complication la plus fréquente de l'arthrose. L'intensité de la douleur peut varier, allant du simple malaise jusqu'à une douleur insoutenable. En général, la douleur associée à l'arthrose à ses débuts diminue avec le temps (après l'activité).

  • Pour déterminer si vous souffrez ou non d'arthrose, votre médecin évaluera le degré de mobilité de vos articulations, les zones de douleur et de sensibilité, la force de vos muscles et la stabilité des ligaments qui relient les éléments de vos articulations.

Ressources supplémentaires