Les médecins ordonneront peut-être quelques tests avant de poser un diagnostic d'allergie. Afin d'exclure la possibilité qu'un autre trouble puisse être à l'origine de vos symptômes, votre médecin vous posera des questions détaillées sur les points suivants :

  • vos symptômes, leur fréquence et leur gravité
  • vos antécédents médicaux personnels et familiaux
  • comment vous traitez habituellement vos symptômes
  • les agents déclencheurs de vos symptômes d'allergie.

Votre médecin pourra aussi faire un examen du nez et des voies nasales et recommander les tests d'allergie suivants :

  • test de la piqûre : Ce type de test permet de confirmer quel allergène cause la réaction allergique. Ce test consiste à introduire une petite quantité d'allergènes purifiés sous la peau du bras ou du haut du dos. Si vous êtes allergique, une papule (petite bosse rouge accompagnée de démangeaisons) apparaîtra au point d'injection. Vous et votre médecin saurez ainsi à quels allergènes vous êtes allergique. Si vous devez subir un test de la piqûre, cessez de prendre des antihistaminiques 3 jours avant votre rendez-vous.
  • Analyse sanguine : Pour cette analyse, votre médecin prélèvera un échantillon de votre sang et l'enverra à un laboratoire qui mesurera la quantité d'anticorps d'immunoglobine E (IgE). Ces substances sont produites par votre organisme en réaction à un allergène. Ce test, aussi appelé technique du RAST, mesure la réponse du système immunitaire à un allergène précis.