L'anaphylaxie est une réaction allergique rare, mais grave, qui peut se manifester à la suite de l'exposition à une substance qui déclenche une allergie. Les personnes qui ont des antécédents d'allergie ou encore des antécédents familiaux de réactions anaphylactiques, peuvent être exposées à un risque plus élevé d'anaphylaxie. Certains médicaments, le latex, les piqûres ou morsures d'insecte, ainsi que certains aliments comme les arachides, les fruits de mer et les produits laitiers peuvent provoquer une anaphylaxie. Par contre, les pollens en sont rarement à l'origine.

Parmi les symptômes d'anaphylaxie, on retrouve :

  • des démangeaisons ou des sensations de brûlure intenses ;
  • une toux ou des éternuements ;
  • des bouffées de chaleur, une rougeur de la peau ;
  • des larmoiements ;
  • de l'urticaire ;
  • une sensation de compression thoracique ou une difficulté respiratoire ;
  • une respiration sifflante ;
  • une enflure de la langue ;
  • des nausées ou des vomissements ;
  • une accélération du pouls ou un pouls faible ;
  • une chute de la pression artérielle ou une pression artérielle basse ;
  • un choc ;
  • des étourdissements ou un évanouissement.

Si vous pensez avoir déjà subi une réaction anaphylactique, vous devriez consulter un allergologue, c'est-à-dire un spécialiste en allergie. Ce médecin évaluera vos symptômes et vous posera des questions sur votre exposition et vos réactions à diverses substances allergènes. Cela lui permettra de déterminer si vous avez effectivement subi une réaction anaphylactique et, le cas échéant, de déterminer ce qui l'a déclenchée. Les tests d'allergie peuvent également faire partie de l'évaluation. Bien que l'anaphylaxie soit rare, il s'agit d'un phénomène grave qui peut être mortel.

Épinéphrine

L'épinéphrine (adrénaline) est le médicament utilisé le plus souvent pour traiter l'anaphylaxie. Si vous courez un tel risque, votre médecin ou le spécialiste vous recommandera de garder sur vous une trousse d'épinéphrine, munie d'une dose auto-injectable que l'on peut s'administrer soi-même immédiatement après le déclenchement de la réaction en attendant les soins médicaux. Un suivi médical s'impose dès que possible. Vous pouvez aussi porter un bracelet MedicAlert qui mentionne ce problème et indiquer à votre famille et à votre entourage comment vous administrer l'épinéphrine dans le cas d'une réaction où vous seriez incapable de vous l'administrer vous-même.

 
Écrit et revu par l'équipe clinique de MediResource