De la Fondation des maladies du cœur et de l’AVC

Par Matt Mayer, MSc

Vous vous entraînez sans relâche mais n'atteignez toujours pas votre objectif sur la balance. Ne laissez pas tomber le tapis roulant tout de suite.

Bien que la perte de poids puisse être votre raison principale de pratiquer une activité physique, les bienfaits que vous en retirez sont bien plus nombreux. En voici certains qui pourraient vous surprendre.

Mise en forme totale : L'activité physique fait baisser bien plus que votre poids; elle réduit aussi vos risques de maladies du cœur et d'AVC. Le fait de transpirer vous aide à contrôler les facteurs de risque comme l'hypertension artérielle, le taux élevé de triglycérides, le diabète et l'hypercholestérolémie. De plus, les impacts que votre corps subit durant l'entraînement vous aident à développer une plus grande masse osseuse (ou d'en prévenir la perte), ce qui prévient l'ostéoporose.

Coup de pouce au cerveau : Vous éloignez de votre bureau vous semble impossible certains jours fébriles, mais une pause active est un excellent moyen de refaire le plein d'énergie mentale. Les recherches montrent que la prise de décision, la productivité et la rapidité de raisonnement se trouvent améliorées après 30 minutes à peine d'activité physique.

Antistress : Tout le monde gère son stress différemment, mais le résultat est habituellement le même : irritabilité et détérioration de la santé. Une marche rapide ou une course peut vous libérer physiquement et mentalement de vos facteurs de stress et vous donner le temps de réévaluer la situation. La pratique régulière d'une activité physique peut contribuer à conditionner votre organisme en améliorant votre image et votre anxiété réactionnelle (votre façon de réagir au stress), tout en réduisant votre pression artérielle et en contrôlant votre rythme cardiaque.

Antidouleur : Les douleurs lombaires chroniques peuvent vous clouer au lit et vous rendre sédentaire. Chez certains, l'entraînement des muscles du tronc peut contribuer à stabiliser et à réduire ces douleurs en améliorant la force et la souplesse. Mais le conditionnement physique n'est pas qu'une affaire de dos. Demandez à votre médecin si un programme d'activité physique peut vous aider à réduire ou à éliminer les douleurs chroniques.

Un meilleur sommeil : Vous ne pouvez pas vous lever le matin? Les troubles du sommeil deviennent chose courante avec l'âge, mais le manque de sommeil peut occasionner la dépression, l'anxiété et des problèmes cognitifs. L'activité physique peut vous aider à vous endormir plus rapidement et à avoir de plus longues plages de sommeil à ondes lentes, les principaux indicateurs d'un sommeil plus réparateur.

Une meilleure vie sexuelle : L'activité physique peut aussi donner un regain de vie à votre santé sexuelle en améliorant votre image, en vous donnant une plus grande satisfaction et en améliorant votre performance et votre endurance (le sexe est une activité d'aérobie, après tout).

L'activité physique apporte aussi de nombreux bienfaits pour la santé; en vous concentrant sur les plus importants, vous pourrez en faire des priorités. Mais ne vous contentez pas de me croire sur parole! Prévoyez 30 minutes d'activité physique en segments de 10 minutes ou plus, tous les deux jours (ou plus souvent!) au cours du mois qui vient et vous verrez comment vous vous sentirez bien.

  • Ne laissez pas la maladie ou l'invalidité vous priver des vos rêves d'une retraite active. Commencez dès aujourd'hui à façonner votre avenir. Visitez le site PourVivreLongtempsEnSante.ca.

Avant d'entreprendre quelque programme d'activité physique que ce soit, consultez votre professionnel de la santé.

Matt Mayer est physiologiste de l'exercice.

Affichée en fevrier 2013

Fondation des maladies du cœur du Canada

Renonciation

Votre utilisation de l'information contenue dans cet article est sujette aux Termes et conditions d'utilisation de la Fondation des maladies du cœur et par conséquent, vous consentez à être lié par les termes et conditions stipulés à chacun des énoncés qui suivent.

Cet article a fait l'objet de recherches, d'une rédaction et d'une révision indépendante de la part de la Fondation des maladies du cœur et est fondé sur des preuves scientifiques. Ces renseignements sont offerts exclusivement à des fins de référence et d'éducation. Cet article Web n'est pas destiné à remplacer les conseils, le diagnostic et le traitement dispensés par un médecin. Vous devriez consulter votre médecin pour des renseignements spécifiques concernant votre santé personnelle. La Fondation des maladies du cœur n'accepte aucune responsabilité ou dommage provenant de toute erreur ou omission dans l'information ou de l'utilisation de toute information ou de tout conseil contenu dans cet article.

MC - Toutes les marques de commerce, marques de service, logos et articles sont la propriété exclusive de la Fondation des maladies du cœur du Canada (« FMCC ») et leur utilisation n'est autorisée que sous licence. Ces marques de commerce, marques de service, logos et articles ne peuvent être reproduits, copiés, imités ou utilisés en tout ou en partie qu'avec le consentement écrit préalable de la FMCC.

© - 2011. Reproduit avec l'autorisation de la Fondation des maladies du cœur du Canada