De la Fondation des maladies du cœur et de l’AVC

Au Canada, nous avons de la chance de pouvoir compter sur de si grands espaces extérieurs qui regorgent de ressources naturelles. On dénombre au pays 42 parcs nationaux et des milliers de lacs et de rivières. Pourquoi ne pas en faire votre centre de conditionnement physique personnel? Dre Heather Arthur, spécialiste de l’activité physique et porte-parole de la Fondation des maladies du cœur, encourage les Canadiens et les Canadiennes à pratiquer 30 minutes d’activité physique par jour. Les parcs locaux, les sentiers, les collines, les forêts et les plans d’eau sont des endroits rêvés pour pratiquer l’activité physique nécessaire au maintien d’un cœur en santé. Voici cinq moyens faciles d’utiliser la nature comme centre de conditionnement physique personnel.

  1. Essayez de pratiquer le tai-chi ou le yoga dans un parc des environs. C’est une excellente façon de faire de l’activité physique les jours de canicule, quand vous ne pratiqueriez aucune autre activité extérieure. Les mouvements lents et intentionnels du tai-chi et du yoga vous détendent, mais augmentent aussi le tonus musculaire et aident à améliorer votre respiration, ce qui est excellent pour réduire le stress. Pour de plus amples renseignements sur les cours de tai-chi offerts au Canada, communiquez avec la Société de tai-chi taoïste. Pour les cours de yoga, essayez auprès de votre YMCA local.
  2. Essayez la géocache en famille ou entre amis. Cette activité extérieure se pratique à l’aide d’un appareil portatif de localisation par satellite, appelé système de positionnement global ou GPS. Partez à la recherche d’un trésor caché comme un petit objet ou un message appelé « cache ». Vous pourrez ainsi faire le tour de la ville, d’un parc national, d’un sentier de randonnée provincial ou d’un autre endroit public. Renseignez-vous sur la géocache.
  3. Plusieurs villes offrent des jardins communautaires. Planter, sarcler et s’occuper d’un jardinet est une excellente raison d’être à l’extérieur et de pratiquer une activité. De plus, vous pouvez y semer des fines herbes et des légumes savoureux. Consultez la liste des jardins communautaires les plus près de chez vous. Vous pouvez aussi consacrer une partie de votre balcon ou de votre cour arrière à la culture des tomates ou de la laitue. D’ici la fin de la saison, vous pourrez savourer une salade provenant de votre propre jardin. Lisez la chronique mensuelle du spécialiste du jardinage, Mark Cullen, qui traite de la culture des légumes.
  4. Le Canada compte des milliers et des milliers de lacs et de rivières. Essayez  le canot ou le kayak plutôt qu’une embarcation motorisée au chalet, que ce soit pour vos petites courses ou pour le plaisir de voguer sur l’eau. N’oubliez pas de porter votre gilet de sauvetage.
  5. Marchez dans un parc local ou national, autour du pâté de maisons ou même sur la colline la plus proche. Marchez à une allure qui ne vous essouffle pas afin de pouvoir tenir une conversation. « Le rythme doit être soutenu et déterminé, mais pas intense, dit Dre Arthur. Comptez vos pas à l’aide d’un podomètre. Visez entre 5 000 et 10 000 pas par jour. Arrêtez quand vous en éprouvez le besoin. Chaque semaine, augmentez la durée de votre marche de cinq minutes. Rendez-vous sur le site de Parcs Canada pour trouver un sentier de randonnée près de chez vous.

Protégez-vous de la chaleur
Il est facile de rester au frais au plus chaud de l’été quand vous vous trouvez à proximité d’un lac ou d’une piscine. Mais quand ce n’est pas le cas, apportez beaucoup d’eau avec vous. Vous pouvez perdre beaucoup d’eau par la transpiration en pratiquant une activité physique, surtout s’il fait chaud. Sans l’eau dont il a besoin, votre corps ne peut se rafraîchir et risque le coup de chaleur. Les symptômes à surveiller sont les étourdissements, les maux de tête, l’accélération du pouls et la fatigue. Le repos dans un endroit frais et ombragé et le fait de boire de l’eau peuvent vous aider à vous rafraîchir. En prenant ces précautions, et en consultant votre médecin, si vous avez déjà souffert d’un coup de chaleur, vous serez prêt pour un été actif, à l’intérieur comme à l’extérieur!

Affiché le 1er juillet 2008

Fondation des maladies du cœur du Canada

Renonciation

Votre utilisation de l'information contenue dans cet article est sujette aux Termes et conditions d'utilisation de la Fondation des maladies du cœur et par conséquent, vous consentez à être lié par les termes et conditions stipulés à chacun des énoncés qui suivent.

Cet article a fait l'objet de recherches, d'une rédaction et d'une révision indépendante de la part de la Fondation des maladies du cœur et est fondé sur des preuves scientifiques. Ces renseignements sont offerts exclusivement à des fins de référence et d'éducation. Cet article Web n'est pas destiné à remplacer les conseils, le diagnostic et le traitement dispensés par un médecin. Vous devriez consulter votre médecin pour des renseignements spécifiques concernant votre santé personnelle. La Fondation des maladies du cœur n'accepte aucune responsabilité ou dommage provenant de toute erreur ou omission dans l'information ou de l'utilisation de toute information ou de tout conseil contenu dans cet article.

MC - Toutes les marques de commerce, marques de service, logos et articles sont la propriété exclusive de la Fondation des maladies du cœur du Canada (« FMCC ») et leur utilisation n'est autorisée que sous licence. Ces marques de commerce, marques de service, logos et articles ne peuvent être reproduits, copiés, imités ou utilisés en tout ou en partie qu'avec le consentement écrit préalable de la FMCC.

© - 2011. Reproduit avec l'autorisation de la Fondation des maladies du cœur du Canada