De la Fondation des maladies du cœur et de l’AVC

La cour d’école est remplie d’enfants qui courent et qui sautent pendant les heures d’athlétisme. Cette activité annuelle encourage les enfants à s’entraîner dans le but de recevoir la médaille ou le ruban de la victoire. Mais les bienfaits débutent longtemps avant le grand jour, avec l’entraînement, qui représente pour chaque enfant une bonne dose d’activité physique.

L’athlétisme, une version simplifiée des disciplines olympiques, permet à votre enfant d’essayer une variété d’activités différentes afin d’apprendre où se situent ses forces et ses intérêts. Votre fille aime-t-elle s’entraîner au saut en longueur? Votre fils préfère-t-il la course de fond? « Ces sports permettent de développer d’importantes compétences physiques qui peuvent servir pendant toute la vie des enfants, selon la chercheure et spécialiste de l’activité physique financée par la Fondation des maladies du cœur Dre Patti-Jean Naylor. Quand on donne aux enfants une chance de réussir et de s’améliorer, on contribue à leur estime de soi et on augmente leurs chances d’apprécier l’activité physique pendant toute la vie. »

Le sport préféré de votre enfant en athlétisme peut vous aider à découvrir quelles autres activités essayer. Rappelez-vous que vos encouragements vont loin. Développer ces intérêts et ces compétences tôt dans la vie peut contribuer à faire de vos enfants des adultes actifs. « Développer la base des habiletés motrices, la confiance en ses capacités et le plaisir de pratiquer l’activité physique chez l’enfant contribuera à ce qu’il demeure actif toute sa vie, dit Dre Naylor. Un enfant qui apprend à lancer peut facilement faire un service au tennis, un enfant qui développe son équilibre appréciera la planche à neige et un enfant débordant d‘énergie pourra facilement suivre le rythme d’un match de soccer. »

Lisez ce qui suit pour connaître les compétences requises pour chaque activité d’athlétisme et pour savoir de quelle façon elles aident vos enfants dans leurs autres activités.

Course : endurance, vitesse
Selon la distance à parcourir, la vitesse peut prévaloir sur l’endurance ou vice versa. La course de fond exige une allure soutenue et rapide pendant une période prolongée. Les sprints, par contre, exigent une poussée intense pendant un temps réduit, habituellement moins d’une minute.
Activités suggérées : Soccer, football, basket-ball, hockey

Course de haies : vitesse, contrôle, endurance, coordination
La course de haies est un sport au cours duquel le participant enjambe des obstacles tout en courant sur une piste. Il s’agit d’une des disciplines les plus exigeantes en athlétisme, car elle demande plusieurs aptitudes physiques : vitesse, endurance, contrôle et coordination.
Activités suggérées : Gymnastique, patin sur glace, patin à roues alignées, planche à roulettes, arts martiaux, tennis, soccer, football

Saut en longueur stationnaire : souplesse, contrôle, force
Pour le saut en longueur stationnaire, le participant se tient debout au bord d’un bac de sable et saute aussi loin que possible vers l’avant. Sans pouvoir profiter d’un élan à la course, la force des jambes et le contrôle du corps sont les habiletés les plus importantes pour cette discipline.
Activités suggérées : Arts martiaux, gymnastique

Saut en hauteur : vitesse, souplesse, contrôle, force
Le saut en hauteur est une autre activité que les enfants apprécient. Il faut courir et sauter de côté en faisant pivoter son corps au-dessus de la barre. La force des mollets et la vitesse sont essentielles dans cette discipline, mais le contrôle et la souplesse sont la clé du succès.
Activité suggérées : Gymnastique, patin sur glace, patin à roues alignées, planche à roulettes, arts martiaux, tennis

Placement du boulet : force, endurance
Cette activité consiste à lancer une balle le plus loin possible. C’est une excellente façon de mesurer la force du haut du corps.
Activités suggérées : Natation, basket-ball

Avant de l’inscrire à quelque activité que ce soit, demandez à votre enfant quelle activité l’intéresse vraiment. Certains enfants peuvent préférer les sports d’équipe, tandis que d’autres peuvent vouloir essayer des disciplines athlétiques ou d’autres activités individuelles comme le cyclisme. Comme le dit Dre Naylor : « Les enfants ont besoin de jouer, de se détendre, de socialiser et de choisir leurs activités. » Alors ne vous inquiétez pas trop de quel sport vos enfants raffolent, en autant qu’ils demeurent actifs et qu’ils s’amusent.

Renseignez-vous sur les besoins d’activité physique des enfants.

Le 1er mai, 2008.

Fondation des maladies du cœur du Canada

Renonciation

Votre utilisation de l'information contenue dans cet article est sujette aux Termes et conditions d'utilisation de la Fondation des maladies du cœur et par conséquent, vous consentez à être lié par les termes et conditions stipulés à chacun des énoncés qui suivent.

Cet article a fait l'objet de recherches, d'une rédaction et d'une révision indépendante de la part de la Fondation des maladies du cœur et est fondé sur des preuves scientifiques. Ces renseignements sont offerts exclusivement à des fins de référence et d'éducation. Cet article Web n'est pas destiné à remplacer les conseils, le diagnostic et le traitement dispensés par un médecin. Vous devriez consulter votre médecin pour des renseignements spécifiques concernant votre santé personnelle. La Fondation des maladies du cœur n'accepte aucune responsabilité ou dommage provenant de toute erreur ou omission dans l'information ou de l'utilisation de toute information ou de tout conseil contenu dans cet article.

MC - Toutes les marques de commerce, marques de service, logos et articles sont la propriété exclusive de la Fondation des maladies du cœur du Canada (« FMCC ») et leur utilisation n'est autorisée que sous licence. Ces marques de commerce, marques de service, logos et articles ne peuvent être reproduits, copiés, imités ou utilisés en tout ou en partie qu'avec le consentement écrit préalable de la FMCC.

© - 2011. Reproduit avec l'autorisation de la Fondation des maladies du cœur du Canada