De la Fondation des maladies du cœur et de l’AVC

par Cara Rosenbloom, RD

Avec l'arrivée imminente des fêtes (et des présents !), vos enfants sont probablement tout excités. C'est une merveilleuse occasion de faire la fête en famille, mais ça ne signifie pas qu'il faille abandonner les saines habitudes de vie des vôtres. Voici comment rendre cette saison à la fois saine ET joyeuse.

Problème : Les friandises remplacent les repas
Solution : Qu'il s'agisse de sous en chocolat, de lait de poule ou du fameux gâteau de grand-mère, les enfants peuvent bien consommer des friandises. En fait, les études démontrent que les enfants qui mangent une certaine quantité de friandises ont moins tendance au surpoids et à l'obésité que ceux et celles qui n'en consomment jamais. Essayez plutôt d'offrir ces friandises après les repas ; une fois bien remplis de croustilles et de bonbons, les petits estomacs n'ont plus de place pour les aliments sains comme les légumes, les fruits, les grains entiers et les protéines maigres dont ils ont besoin.

Problème : Les enfants grignotent sans arrêt
Solution : Sans la routine de l'école, les enfants peuvent dormir tard, sauter des repas, manger plus de collations et passer la journée dans le frigo. Encouragez-les à respecter leur horaire habituel de trois repas et de collations à heure régulière. La cuisine devrait être hors limite le reste du temps. Et rappelez-vous que pendant qu'ils sont dehors à glisser ou à patiner, ils laissent le frigo tranquille !

Problème : La malbouffe est partout
Solution : Demandez à vos amis et à votre famille de ne pas offrir d'aliments en cadeau ; avec toutes les cannes en bonbon et les bâtonnets au fromage qui sont servis, votre enfant n'a pas besoin d'une provision personnelle. Quand vous recevez des aliments en cadeau, gardez-les hors de vue. Remplissez plutôt votre frigo de légumes et de fruits prêts à manger afin que vos enfants aient en un instant une collation sous la main. Vous pouvez aussi préparer des choix délicieux et sains à la fois, comme nos croustilles de patate douce avec trempette ou les gobelets crémeux à l'orange et à la poire.

Problème : Si c'est non, je chigne !
Solution : Définissez des consignes claires dès le départ afin que personne ne soit surpris. Peut-être direz-vous qu'une collation par jour suffit (selon les goûts de votre famille). La privation entraîne les abus. Fixez plutôt des limites raisonnables qui conviendront à tous et à toutes. Vous pourrez aussi profiter davantage du plaisir des fêtes, plutôt que de vous soucier des aliments. Démarrez une nouvelle tradition active, comme un concours de bonhommes de neige ou de glissade entre cousins. Consultez nos suggestions d'activités amusantes pour le temps des fêtes.

Problème : Vous vous sentez comme le Grincheux
Solution : Entre le magasinage et la cuisine, vous avez suffisamment à faire sans devoir surveiller tout ce que vos enfants avalent (et tout comme les abus de gras et de sucre sont nocifs pour le cœur, le stress aussi l'est !). Alors, détendez-vous un peu et rappelez-vous que les fêtes durent peu de temps ; une journée de malbouffe peut être compensée par une meilleure alimentation le demain. Souvenez-vous que les habitudes générales comptent bien plus que quelques jours de décadence.

Libérer votre énergie pendant le temps des fêtes (et éviter d'être comme un lion dans une cage) avec ces activités intérieures divertissantes.

Affichée en decembre 2011.

Fondation des maladies du cœur du Canada

Renonciation

Votre utilisation de l'information contenue dans cet article est sujette aux Termes et conditions d'utilisation de la Fondation des maladies du cœur et par conséquent, vous consentez à être lié par les termes et conditions stipulés à chacun des énoncés qui suivent.

Cet article a fait l'objet de recherches, d'une rédaction et d'une révision indépendante de la part de la Fondation des maladies du cœur et est fondé sur des preuves scientifiques. Ces renseignements sont offerts exclusivement à des fins de référence et d'éducation. Cet article Web n'est pas destiné à remplacer les conseils, le diagnostic et le traitement dispensés par un médecin. Vous devriez consulter votre médecin pour des renseignements spécifiques concernant votre santé personnelle. La Fondation des maladies du cœur n'accepte aucune responsabilité ou dommage provenant de toute erreur ou omission dans l'information ou de l'utilisation de toute information ou de tout conseil contenu dans cet article.

MC - Toutes les marques de commerce, marques de service, logos et articles sont la propriété exclusive de la Fondation des maladies du cœur du Canada (« FMCC ») et leur utilisation n'est autorisée que sous licence. Ces marques de commerce, marques de service, logos et articles ne peuvent être reproduits, copiés, imités ou utilisés en tout ou en partie qu'avec le consentement écrit préalable de la FMCC.

© - 2011. Reproduit avec l'autorisation de la Fondation des maladies du cœur du Canada