De la Fondation des maladies du cœur et de l’AVC

par Matt Mayer, MSc.

Votre journée passe-t-elle trop vite pour y insérer de 30 à 60 minutes d'activité physique? Apparemment, c'est le cas pour la plupart d'entre nous. À peine cinq pour cent des Canadiens et des Canadiennes pratiquent les 30 minutes d'activité physique intense recommandées cinq fois ou plus par semaine, selon les chercheurs.

Mais voici la bonne nouvelle : Pas besoin de réserver une plage de votre agenda à l'activité physique. Il suffit d'en ajouter un petit peu ici et là pendant vos activités quotidiennes. C'est plus facile que vous ne le pensez. En fait, 10 minutes suffisent pour vous procurer de vrais bienfaits cardiovasculaires.

Le secret, c'est le transport actif. Utilisez votre propre énergie, que ce soit en marchant, en patinant ou en pédalant, pour vous rendre à votre destination. Dans mon cas, le transport actif m'apporte les bienfaits suivants, en plus d'une meilleure condition physique :  

  • Vivacité : Une pause active m'éloigne de l'ordinateur et me permet d'organiser mes pensées sans être distrait par le courriel et l'Internet.
  • Gestion du temps : Marcher ou pédaler vers ma destination me force à porter davantage d'attention à mon horaire.
  • Économie : Conduire en ville est une perte de temps et un gaspillage d'essence! Économisez en marchant.

Habituellement, si le trajet est de moins de 1,5 km, je marche. Pour un trajet entre 1,5  km et 3 km, je prends mon vélo ou mes patins à roues alignées. Pour un trajet de plus de 3 km, je planifie. Voici quelques moyens pour insérer le transport actif dans votre vie :

  • Les emplettes : Quand il ne vous faut que quelques articles, essayez d'aller au dépanneur ou à l'épicerie du coin. Le trajet est relativement court, mais vous êtes limité par la charge à transporter, alors vous ne dépensez pas trop. En plus, si vous achetez une collation, vous la compensez en pratiquant une activité physique.
     
  • Le centre de conditionnement : Si vous êtes inscrit à un centre de conditionnement ou à un club et que vous y allez en voiture, essayez d'y aller une fois par semaine en vélo. Achetez un sac à dos et prenez la route. Le fait de faire votre entraînement d'aérobie en route vous permet une fois sur place de consacrer votre temps à travailler votre souplesse et votre résistance.
     
  • Au bureau : Si vous travaillez dans un édifice en hauteur, essayez d'utiliser l'ascenseur moins souvent, ou pas du tout. Si vous devez monter 10 étages ou plus, essayez de descendre de l'ascenseur quelques étages plus bas. Augmentez graduellement votre ascension à 10 étages le matin et l'après-midi.
     
  • En transit : Si vous devez prendre votre voiture, ne vous cassez pas la tête à trouver la place de stationnement la plus proche de votre destination. Si vous prenez les transports en commun, descendez de l'autobus ou du métro un arrêt ou deux plus tôt et marchez le reste du trajet.
     
  • Quand une pause s'impose : Passer toute la journée devant l'ordinateur au bureau ou à la maison peut devenir pénible pour la tête et les yeux. Au lieu de sauter de chaîne en chaîne sur la télé ou de fureter l'Internet pendant vos pauses, levez-vous et marchez. Vous pourrez ainsi détendre vos muscles et vos articulations et augmenter votre circulation sanguine, ce qui peut soulager votre mal de tête et reposer vos yeux.

Nous n'habitons pas tous un quartier qui favorise le transport actif, alors vous devrez peut-être trouver d'autres activités. Partagez ce qui fonctionne pour vous sur la page Facebook de la Fondation des maladies du cœur.

Une fois que vous aurez commencé à ajouter quelques minutes d'activité physique à votre quotidien un petit peu à la fois, vous constaterez que la pratique régulière de l'activité physique fait maintenant partie de vos habitudes.

Avant d'entreprendre une routine d'activité physique, assurez-vous de consulter d'abord votre professionnel de la santé.

Matt Mayer est physiologiste de l'exercice.

Affichée en mai 2012.

Fondation des maladies du cœur du Canada

Renonciation

Votre utilisation de l'information contenue dans cet article est sujette aux Termes et conditions d'utilisation de la Fondation des maladies du cœur et par conséquent, vous consentez à être lié par les termes et conditions stipulés à chacun des énoncés qui suivent.

Cet article a fait l'objet de recherches, d'une rédaction et d'une révision indépendante de la part de la Fondation des maladies du cœur et est fondé sur des preuves scientifiques. Ces renseignements sont offerts exclusivement à des fins de référence et d'éducation. Cet article Web n'est pas destiné à remplacer les conseils, le diagnostic et le traitement dispensés par un médecin. Vous devriez consulter votre médecin pour des renseignements spécifiques concernant votre santé personnelle. La Fondation des maladies du cœur n'accepte aucune responsabilité ou dommage provenant de toute erreur ou omission dans l'information ou de l'utilisation de toute information ou de tout conseil contenu dans cet article.

MC - Toutes les marques de commerce, marques de service, logos et articles sont la propriété exclusive de la Fondation des maladies du cœur du Canada (« FMCC ») et leur utilisation n'est autorisée que sous licence. Ces marques de commerce, marques de service, logos et articles ne peuvent être reproduits, copiés, imités ou utilisés en tout ou en partie qu'avec le consentement écrit préalable de la FMCC.

© - 2011. Reproduit avec l'autorisation de la Fondation des maladies du cœur du Canada