À quand remonte la dernière fois où vous avez décidé (ou, du moins, pensé à le faire) de perdre du poids et de vous mettre en forme ? Avec le stress engendré par un gros projet, les Timbits de chez Tim Horton et les cafés double crème pour déjeuner, les journées de 10 heures de travail assis sur votre chaise et les biscuits et autres tartes maisons offerts par des collègues qui sont aussi d'excellents cuisiniers, vos chances de perdre du poids et de rester en santé au travail sont, disons, bien minces.

Ce que vous consommez peut avoir une forte influence sur la façon dont vous vous sentez, vous pensez et vous bougez au travail et durant des heures après votre départ du bureau. Nous savons tous que, lorsque nous sommes très occupés au travail, notre santé et notre alimentation sont parmi les premières victimes de nos compromis.

Tous ne sont pas en mesure d'opérer une métamorphose complète de leur alimentation, mais en transformant quelques détails de votre régime alimentaire au travail, vous serez déjà sur la bonne voie. Voici quelques conseils qui constituent un bon début.

Ne sautez pas le petit déjeuner. Des études révèlent que votre métabolisme fonctionne mieux le matin et qu'en sautant le petit déjeuner, vous poussez votre organisme de se mettre en mode « famine », ce qui ralentit votre métabolisme. Toutefois, un petit déjeuner n'est pas constitué de deux beignes et d'un éclair au chocolat, qui ne fournissent que beaucoup de mauvaises matières grasses et de calories vides. Vous trouverez des renseignements sur les déjeuners équilibrés dans le Guide alimentaire canadien.

Établissez un équilibre entre boîte à lunch et restaurants. Plutôt que de manger au restaurant du lundi au vendredi, essayez de choisir quelques jours, pendant la semaine, où vous apporterez votre propre repas. Vous pourrez ainsi avoir plus de pouvoir sur ce que vous mangez et établir un équilibre entre le prêt-à-manger ou l'alimentation de restaurants et des repas maison plus sains. En outre, si vous commandez votre repas du restaurant, on y offre souvent des fruits frais, que vous pouvez ajouter à votre déjeuner.

Gardez votre réserve de collations loin de votre bureau. Rangez vos collations dans une armoire ou dans le réfrigérateur du bureau. Évitez de garder vos collations sur votre bureau, afin de ne pas être tenté de piger distraitement dedans pendant que vous êtes concentré sur votre travail. De même, évitez de manger votre repas du midi à votre bureau, pendant que vous travaillez. Profitez de votre pause-repas et offrez un répit à vos neurones.

Choisissez bien vos surgelés. Ils offrent une des solutions les plus simples et économiques à vos journées de travail bien remplies : les repas surgelés à réchauffer au micro-ondes. S'ils font partie de votre quotidien, prenez quelques minutes de plus, au supermarché, afin de lire les étiquettes sur la valeur nutritionnelle de ces mets et choisissez ceux qui contiennent le moins de matières grasses et de sel et dont les portions sont les plus petites. Aussi tentants que puissent être ce poulet surgelé ou ce pâté au bœuf sans nom à 1,99 $, s'ils ne passent pas le test de l'étiquette nutritionnelle, ils n'en valent pas le prix ! S'il reste de la place dans votre estomac, ajoutez un fruit frais.

Hydratez-vous avec de l'eau. L'eau permet de réguler la température de votre corps, de conserver l'hydratation de votre peau et d'éliminer les déchets de votre organisme. Beaucoup de gens ne boivent pas assez d'eau, lorsqu'ils sont au travail, ce qui veut dire qu'ils n'en boivent pas suffisamment durant toutes les heures où ils sont éveillés. Si vous êtes déshydraté, vous risquez de vous sentir fatigué et de ressentir le besoin de grignoter. La plupart du temps, on voit les gens au bureau se servir une boisson gazeuse ou un café, plutôt qu'un verre d'eau. Ces breuvages ont une haute teneur en sucre et en calories vides qui peuvent nuire à la productivité au travail. En petites quantités, les boissons qui contiennent de la caféine, comme le café et le thé, peuvent augmenter votre vivacité intellectuelle et votre capacité à vous concentrer. En grandes quantités toutefois, elles peuvent causer des maux de tête, de l'irritabilité et de la nervosité. Gardez une grosse bouteille d'eau près de votre bureau et assurez-vous de vous lever pour aller la remplir au moins une fois par jour.

Bougez. Votre entreprise a peut-être des règlements concernant le nombre de pauses de 15 minutes que vous pouvez prendre et la durée de votre pause-repas, mais vous pouvez profiter de ces périodes de façon saine. Par exemple, gardez une paire de chaussures de marche au travail et trouvez-vous un collègue qui vous accompagnera pour une promenade pendant votre pause-repas. Prendre l'air permet aussi d'évacuer de la pression, lors des jours de travail intense. Si vous le pouvez, prenez les escaliers, plutôt que l'ascenseur, et garez votre voiture loin de l'entrée de l'édifice. Vous pouvez aussi vous lever pour aller parler à votre collègue, à l'autre bout du couloir, au lieu de lui envoyer un courriel.

Joanne Lee [traduction]