L'obésité signifie simplement une accumulation de graisse corporelle. En terme médical, l'obésité est déterminée en fonction de l'indice de masse corporelle (IMC), qui correspond au rapport entre le poids et la taille d'une personne. Pour calculer votre IMC, rendez-vous sur notre calculatrice de l'indice de masse corporelle.

On distingue trois classes d'obésité :

  • obésité de classe I (légère) - 20 % à 40 % de surpoids
  • obésité de classe II (modérée) - 41 % à 100 % de surpoids
  • obésité de classe III (grave) - plus de 100 % de surpoids (observée chez seulement 0,5 % des personnes obèses)

Les causes de l'obésité chez l'adulte

L'obésité est en hausse aux États-Unis. Au cours des dix dernières années, le nombre d'Américains obèses a augmenté de 33 %. Dans l'ensemble, 31 % d'hommes et 35 % de femmes sont obèses.

  • Génétique : les recherches semblent indiquer qu'en moyenne, la génétique influence environ 33 % du poids corporel, bien que cela puisse varier chez une personne en particulier.
  • Socioéconomie : le statut social est un important facteur déterminant le poids, surtout chez les femmes. Aux États-Unis, l'obésité est deux fois plus fréquente chez les femmes ayant un statut socioéconomique inférieur par comparaison à celles des groupes privilégiés. Les raisons exactes de ce phénomène ne sont pas encore élucidées, toutefois, les femmes plus à l'aise sur le plan socioéconomique ont tendance à avoir plus de temps et de ressources pour suivre un régime ou faire de l'exercice.
  • Psychologie : deux anomalies du comportement alimentaire, à savoir la frénésie alimentaire et la fringale nocturne, peuvent être déclenchées par le stress, des troubles émotionnels et une image corporelle négative. La frénésie alimentaire est semblable à la boulimie sauf que, dans le premier cas, les accès ne sont pas suivis de vomissements provoqués - d'où l'absorption d'un plus grand nombre de calories.
  • Développement : l'augmentation du nombre ou de la taille des cellules adipeuses se traduit par le stockage d'un plus grand volume de graisse dans le corps. Les personnes obèses, surtout celles qui l'ont été depuis l'enfance, peuvent avoir cinq fois plus de cellules adipeuses que les personnes de poids normal.
  • Activité physique : un mode de vie sédentaire - surtout dans les sociétés d'abondance - contribue probablement à l'essor de l'obésité.
  • Lésion au cerveau : l'atteinte du cerveau, en particulier au niveau de l'hypothalamus, est à l'origine d'un faible pourcentage des cas d'obésité.
  • Médicaments : certains médicaments couramment utilisés entraînent une prise de poids; de ce nombre, mentionnons les prednisones et les antidépresseurs ainsi que d'autres médicaments employés dans le traitement des troubles psychiatriques.
 
L'équipe clinique de MediResource