Description

Le coup de soleil est une sorte de dommage par rayonnement occasionné par le soleil. Bien que la plupart des personnes sachent que le rayonnement solaire est dangereux, elles s'exposent volontairement et régulièrement à la lumière ultraviolette nocive du soleil.

Les rayonnements peuvent provoquer un cancer et la popularité des bains de soleil a conduit à une augmentation régulière des nouveaux cas de cancer de la peau et de kératose actinique, précurseur du cancer de la peau. La kératose actinique et tous les types de cancer de la peau, en particulier les types de cancer non mélaniques (cancer basocellulaire et cancer squameux cellulaire), sont directement liés à l'action du soleil. Et, l'exposition solaire durant la jeunesse est tout particulièrement pertinente. La plus grande partie de l'exposition solaire globale d'un grand nombre de personnes se produit durant l'enfance, et l'on a constaté que même un seul coup de soleil pendant l'enfance accroissait le risque de cancer de la peau à un âge plus avancé. Un coup de soleil n'est toutefois pas nécessaire pour que la peau subisse des dommages. Un bronzage est également un signe évident de dommage cutané par rayonnement UV.

L'exposition au soleil et les coups de soleil en particulier contribuent également au photovieillissement (apparence du vieillissement et des rides). La plupart des rides et des problèmes de pigmentation rencontrés chez les personnes âgées sont la conséquence directe d'une accumulation de l'exposition au soleil.

Si ce n'était pas pour le cancer de la peau, le coup de soleil serait un bien petit problème de santé, car seuls les cas de brûlures extrêmes exigeraient des soins hospitaliers. En fait, toute exposition au soleil ou autre rayonnement UV, y compris un léger bronzage, accroît le risque de cancer de la peau.

Causes

Comme toute étoile, le soleil émet une énorme quantité d'énergie dans une gamme de longueurs d'ondes. La lumière que nous voyons ne constitue qu'une petite partie de cette énergie. L'œil humain ne peut percevoir que le rayonnement électromagnétique dont les longueurs d'ondes se situent entre 400 et 700 nanomètres (nm) et que l'on appelle la lumière visible. La lumière violette (400 nm) et la lumière rouge (700 nm) sont les limites inférieure et supérieure de notre capacité visuelle à percevoir le rayonnement.

Plus une onde est courte, plus sa fréquence est élevée, plus elle véhicule d'énergie et engendre de dommages. Les émissions de grande longueur d'onde et de faible fréquence qui ne sont pas visibles comme les ondes radio sont considérées sans danger, bien que les longueurs d'ondes plus grandes possèdent généralement une plus grande force de pénétration (par exemple, les ondes radio traversent certaines choses que la lumière ne peut traverser). C'est ce qui se passe aussi avec les ondes sonores : vous pouvez entendre le grondement et le martèlement du son bas provenant du stéréo de votre voisin, et non pas les notes hautes, mais ce sont les notes hautes et aiguës qui peuvent faire du mal à vos oreilles.

Une grande partie de l'énergie émise par le soleil est à ondes plus courtes, d'un rayonnement plus énergétique, principalement sous la forme de lumière ultraviolette (UV). La lumière ultraviolette se situe sur le spectre électromagnétique immédiatement au-dessus de la forme la plus énergétique de la lumière visible, qui est violette.

Les UV sont classés en trois degrés d'énergie : UVA, UVB et UVC. Le rayonnement ultraviolet C a les plus courtes longueurs d'onde et le plus d'énergie, mais il n'atteint pas la surface de la terre parce que l'ozone de l'atmosphère terrestre l'en empêche. Les rayons UVA possèdent la plus grande longueur d'onde, la plus faible énergie et la plus grande force de pénétration des 3 types. La lumière UVB est située entre les UVA et UVC quant à sa longueur d'onde et son énergie.

Les UVA constituent environ 95 % de toute la lumière ultraviolette qui atteint la surface de la terre. Comme ils possèdent le moins d'énergie, ils sont moins susceptibles de brûler la peau que les UVB, mais comme il y en a tant, ils contribuent à la plupart des coups de soleil.

Tout comme le rayonnement ultraviolet A pénètre mieux l'atmosphère que les plus puissants rayonnements B et C, il peut aussi pénétrer plus profondément dans la peau. À une échelle microscopique, la lumière ultraviolette A est plus susceptible de pénétrer les couches cutanées superficielles et d'être absorbée par la couche basale de la peau que le rayonnement ultraviolet B. Bien qu'il soit 1 000 fois moins puissant que le rayonnement ultraviolet B, un grand nombre spécialistes pense que le rayonnement ultraviolet A joue un plus grand rôle dans le plissement et le vieillissement de la peau, et peut-être même dans le cancer de la peau.

Symptômes et Complications

Lorsque le rayonnement UV frappe le corps, les cellules cutanées réagissent immédiatement. Des cellules spécialisées produisent la mélanine, le mécanisme de défense du corps contre le rayonnement UV. Les personnes qui ont une peau naturellement foncée ont davantage de mélanine et davantage de cellules qui en produisent. Lorsque le rayonnement UV endommage les peaux claires, ces cellules produisent davantage de cette substance pigmentaire foncée, créant ainsi un bronzage. Étant donné qu'elles possèdent moins de cellules qui produisent ce pigment, la production totale de la substance pigmentaire (la mélanine) est faible et par conséquent la protection contre une exposition continue à la lumière ultraviolette est médiocre. Donc, toute exposition subséquente mène à un coup de soleil et le soleil produira des dommages même si ces peaux sont bronzées.

Des taux élevés d'exposition génèrent une réaction inflammatoire. L'histamine, substance chimique impliquée dans la plupart des réactions allergiques, est libérée dans la peau, avec d'autres substances inflammatoires. Le flux sanguin augmente et la peau devient rouge et chaude au toucher. Cette réaction apparaît durant l'exposition au soleil, mais elle s'estompe rapidement. Elle réapparaît ensuite 2 à 6 heures plus tard, accompagnée de douleurs, sous la forme d'un coup de soleil. En général, elle est à son paroxysme environ 12 à 24 heures après l'exposition solaire, mais il peut parfois s'écouler jusqu'à 3 jours avant qu'elle n'atteigne son plus haut niveau, et l'endolorissement dure à peu près 3 jours. Après 4 à 7 jours, les couches superficielles de la peau se décollent et la rougeur s'estompe.

Tout coup de soleil est une véritable brûlure causée par un véritable feu, dégagé pendant une période prolongée en unités trop infimes pour être perçues. Après une exposition solaire excessive, un coup de soleil peut entraîner une brûlure du deuxième degré accompagnée de grosses cloques, d'une déshydratation, de fièvre et de nausée.

La kératose actinique (KA) se caractérise par des lésions cutanées à l'aspect rugueux et écailleux, elles apparaissent sur les zones qui ont été exposées à un fort ensoleillement. Les KA sont causées par une exposition à la lumière ultraviolette. Elles ne sont pas cancéreuses, mais elles peuvent mener à un cancer de la peau si elles sont négligées. Les KA sont habituellement roses et squameuses.

Diagnostic

La peau des personnes qui ont un coup de soleil est souvent rouge, enflée ou douloureuse au toucher. Faites examiner votre coup de soleil par un médecin ou un professionnel de la santé si vous remarquez une éruption cutanée ou une démangeaison, si vous faites de la fièvre ou si des cloques apparaissent. Une peau foncée peut ne pas sembler rouge, toutefois les personnes à la peau foncée peuvent tout de même attraper un coup de soleil.

Traitement et Prévention

Il n'existe pas de remède miracle contre un coup de soleil. Comme pour toute brûlure, la guérison prend du temps. L'utilisation de l'acétaminophène, 'de médicaments anti-inflammatoires non stéroïdiens (AINS), de compresses d'eau froide et de bains frais peut aider à atténuer les symptômes. Les crèmes et les laits hydratants peuvent également temporairement apaiser la douleur. Beaucoup de personnes croient pouvoir prévenir la desquamation au moyen de ces produits, mais leur efficacité n'a pas été démontrée.

Le beurre, ancien remède contre les coups de soleil, est inapproprié, car il accroît le risque d'infection. Le savon ne devrait pas être appliqué sur les zones brûlées étant donné que c'est un agent irritant. Les aérosols ou les crèmes anesthésiques ne devraient pas être employés à moins que ce soit sur l'avis d'un médecin.

Dans certains cas extrêmes, accompagnés de vésication et de larges brûlures au second degré, le patient est admis au sein d'un service de grands brûlés. Le traitement qu'elle reçoit est identique à celui d'autres patients brûlés, il fait appel à des stéroïdes et au remplacement liquidien.

Le meilleur conseil que l'on puisse donner au sujet des coups de soleil c'est de les éviter complètement. Les spécialistes de la santé publique recommandent généralement ce qui suit en ce qui concerne l'exposition solaire :

  • Évitez complètement le soleil entre 11 h et 16 h, lorsque les rayons du soleil sont les plus intenses (les rayons du soleil sont les plus intenses lorsque votre ombre est plus courte que vous).
  • Appliquez une crème solaire indice 15 minimum quand vous êtes à l'extérieur et renouvelez l'application toutes les 2 heures.
  • Ne vous limitez pas aux crèmes solaires; les vêtements et les chapeaux sont des protections plus efficaces.
  • Ne vous préoccupez pas du soleil uniquement en été. Les UV sont présents toute l'année. Le sable ne reflète que 20 % de la lumière ultraviolette et la neige 80 % - c'est la raison pour laquelle les skieurs attrapent des coups de soleil.

Si vous remarquez des transformations cutanées, notamment l'apparition de nouvelles excroissances ou de grains de beauté, consultez votre médecin.

En dépit de tout ce que l'on sait sur les risques de coups de soleil, un grand nombre de personnes au Canada préfèrent tout de même l'apparence d'un bronzage « santé ». Cependant, la plupart des produits autobronzants aujourd'hui disponibles génèrent un joli bronzage sans les effets dévastateurs des rayons UV.


*Tous les médicaments ont à la fois une dénomination commune (un nom générique) et un nom de marque ou marque. La marque est l'appellation qu'un fabricant choisit pour son produit (par ex. Tylenol®). Le nom générique est le nom du médicament en médecine (par ex. l'acétaminophène). Un médicament peut porter plusieurs noms de marque, mais il ne possède qu'un seul nom générique. Cet article répertorie les médicaments par leur nom générique. Pour obtenir des renseignements sur un médicament donné, consultez notre base de données sur les médicaments. Pour de plus amples renseignements sur les noms de marque, consultez votre médecin ou un pharmacien.

Tous les contenus sont la propriété de MediResource Inc. 1996 – 2018. Conditions d’utilisation. Les contenus présents ne sont destinés qu’à des fins d’information. Demandez toujours l’avis de votre médecin ou d’un autre professionnel de la santé qualifié sur des questions relatives à une affection médicale. Source : santecheznous.com/condition/getcondition/Coup-de-soleil